Augmentation du capital – Quels sont les avantages et les inconvénients ?

Augmentation du capital de l'entreprise

À la création d’une entreprise par l’assemblée générale, elle est dotée d’un capital social qui lui permet de fonctionner. Au cours de son existence, ce capital peut connaître deux grandes opérations majeures parmi lesquelles son augmentation.

Motivée par diverses raisons (projet de développement d’une nouvelle activité, consolidation des finances de l’entreprise, entrée de nouveaux associés…), l’augmentation de capital peut survenir à tout moment.

Initiée par les associés de l’entreprise, l’augmentation de capital peut se faire de différentes manières : incorporation des réserves, apports nouveaux en numéraire, en nature… Quelle qu’en soit l’hypothèse, elle reste une opération aux enjeux et risques considérables.

Les avantages peuvent être liés à l’apport d’argent frais, à une amélioration du taux d’endettement et la crédibilité de l’entreprise. Néanmoins, il faut prendre en compte que l’augmentation du capital peut créer une divergence d’intérêt des dirigeants et peut causer d’autres risques sur la levée des fonds.

Les avantages d’une augmentation de capital

L’augmentation de capital d’une entreprise est une opération prévue par l’article L 225-127 du Code commerce, qui consiste à accroître le capital social par augmentation de la valeur droits sociaux existant ou par création de nouveaux droits.

Sur plusieurs points, l’augmentation du capital d’une entreprise est une opération avantageuse pour cette dernière. En plus de l’argent frais qui vient renforcer la trésorerie, la structure tire d’autres avantages.

L’apport d’argent frais réalisé

Lorsque l’augmentation du capital d’une entreprise est faite dans l’optique d’y faire entrer de nouveaux associés, celle-ci reçoit automatiquement un considérable apport en termes d’argent frais.

Étant donné qu’il y a de nouveaux entrants dans l’actionnariat, ces derniers apportent, par la même occasion, leur expérience, leurs réseaux et leurs compétences.

En plus du soutien financier que l’entreprise reçoit, elle est consolidée par un apport non-financier qui lui est très bénéfique.

Un développement plus rapide de l’entreprise

Au cours de la vie d’une entreprise, il arrive que les associés qui l’ont fondée envisagent de passer à la vitesse supérieure dans le développement de leur affaire. Mais quelques fois, les moyens financiers ne suivent pas leurs ambitions.

Parmi les solutions qui s’offrent à eux en termes d’opération, il y a effectivement l’augmentation de capital. L’opération d’augmentation de capital permet d’engager le développement de l’entreprise. Ils peuvent mobiliser les fonds nécessaires pour leurs investissements projetés.

Avantages d'une augmentation du capital

L’augmentation de capital peut leur permettre de :

  • S’offrir une nouvelle technologie ;
  • Se développer à l’international ;
  • Racheter une entreprise, etc.

Une amélioration du taux d’endettement

Par hypothèse, l’augmentation du capital d’une entreprise induit de manière automatique la hausse des capitaux propres de cette dernière.

Mais étant donné qu’en matière de calcul des ratios financiers (liquidité, capacité d’endettement, indépendance financière…), les capitaux propres sont rapportés de manière courante à l’endettement.

L’augmentation de capital permet un renforcement de l’autonomie financière de l’entreprise et un allègement des garanties données en contrepartie, à l’instar des cautions personnels des fondateurs.

La crédibilité de l’entreprise vis-à-vis de ces partenaires

Une entreprise qui procède à l’augmentation de son capital est une entreprise qui incontestablement s’enrichit. Étant donné que cette opération entraîne avec elle le renforcement des fonds propres de l’entreprise, elle donne aux autres acteurs du marché un très bon signal.

En face, les partenaires de l’entreprise que sont les fournisseurs, les banques, les clients, y voient un signal de solidité financière.

Avec une crédibilité plus grande vis-à-vis des partenaires (notamment les établissements bancaires), l’entreprise ayant procédé à une augmentation de capital, a la possibilité de bénéficier de l’effet de levier en vue de solliciter des financements bancaires futurs.

Les inconvénients d’une augmentation de capital

L’augmentation du capital d’une entreprise est une opération qui présente de nombreux avantages. Mais des inconvénients sont également à mettre au passif de cette opération.

Une dilution du pouvoir des associés fondateurs

L’augmentation de capital peut être effectuée selon plusieurs modalités. La plus fréquemment utilisée consiste en une augmentation du nombre des titres sociaux (actions ou parts sociales) déjà en circulation dans l’entreprise.

Dans cette hypothèse, les associés déjà présents avant la décision d’augmentation vivent le phénomène de dilution de capital.

Au terme de l’opération d’augmentation du capital, ces actionnaires fondateurs de l’entreprise se retrouvent avec des taux de participation réduits. Leurs bénéfices par action subissent le même sort.

La dilution court le risque d’être plus conséquente au cas où ces derniers venaient à lever les fonds très tôt. Le même cas se présente s’ils choisissent de procéder à des valorisations trop élevées de leur entreprise.

Des divergences d’intérêts possibles

Lorsqu’il y a augmentation de capital, l’entreprise accueille logiquement en son sein de nouveaux investisseurs. Il n’est pas exclu que ces derniers puissent avoir des intérêts divergents de ceux des fondateurs et dirigeants de l’entreprise.

Le fait pour eux de ne pas regarder probablement dans la même direction que les plus anciens actionnaires va occasionner des problèmes de communication et par conséquent un dysfonctionnement au sein de l’entreprise.

On peut assister à une accélération incontrôlée du développement de la structure ou des changements brusques des stratégies managériales. Un autre élément susceptible de créer des divergences entre anciens et nouveaux associés, c’est le facteur lié à l’horizon temps.

D’un côté, on a les investisseurs qui raisonnent à court terme. De l’autre, on a les fondateurs qui pensent généralement sur le long terme.

Les contraintes de liquidité entre ces actionnaires peuvent diverger. Les nouveaux investisseurs ont des besoins de sortie pouvant mener une vente de l’entreprise à moyen terme. Or, ce calendrier n’est pas toujours le meilleur vu sous l’angle de l’entrepreneur et de l’entreprise.

inconvénients d'une levée de fonds

Un risque de changement de gouvernance de l’entreprise

Dans une entreprise, le capital représente le pouvoir. Procéder à l’ouverture du capital, c’est accepter de partager ce pouvoir de gestion et de décision avec celles et ceux qui décident de venir investir.

Une augmentation de capital entraîne nécessairement des modifications dans la gouvernance de l’entreprise. Dans une telle circonstance, les associés fondateurs gardent moins d’autonomie dans le management de leur entreprise.

Ils ne constituent plus le seul capitaine aux commandes du bateau. Ils sont tenus de rendre compte aux nouveaux investisseurs qui ont apporté des fonds.

Généralement, les investisseurs occupent des sièges au Conseil d’administration avec un poids non négligeable dans la prise de décisions. Bien que les niveaux d’implication puissent varier.

Les autres risques de la levée des fonds

En tant qu'opérateur impliquant une ouverture du capital social, l’augmentation comporte plusieurs autres risques aussi bien pour les propriétaires que pour l’entreprise.

L’opération encourt un risque d’échec de collecte de fonds. Les investisseurs se montrent sélectifs, ce qui fait que les projets ne trouvent pas toujours les financements auprès d’un capital-investissement.

En cas d’échec, l’entreprise risque d’avoir perdu du temps et de l’argent à se concentrer sur une opération foireuse.

L’augmentation du capital social d’une entreprise peut être un prétexte pour éviter de faire face aux marchés et aux clients. Cette opération est parfois utilisée par des entrepreneurs pour prévenir des confrontations avec le marché.

Il s’agit d’une démarche dangereuse pour l’entreprise, car il est nécessaire de gagner en notoriété auprès des clients avant de recourir aux financements intermédiaires.

Une augmentation de capital peut mener à une levée de fonds trop valeureux. Dans ce cas, l’investisseur qui a intérêt à investir est guidé par sa stratégie personnelle. Mais l’entreprise qui lève beaucoup de fonds met beaucoup de carburant dans son moteur et risque de finir par lâcher.