Comment devenir traducteur juridique ?

Devenir traducteur juridique

La traduction de documents juridiques n'est pas une tâche facile. De nombreux traducteurs essaient même d'éviter la traduction juridique car elle requiert des compétences très spécifiques. En outre, une erreur de traduction pourrait avoir de graves conséquences. De nombreux pays exigent d’ailleurs que la plupart des pays produisent une traduction dite certifiée afin d’être certain de n’avoir aucune erreur, quitte à engager la responsabilité pénale des traducteurs.

C'est pourquoi, dans de nombreux cas, les traducteurs juridiques sont également avocats. Dans de nombreux établissements, un programme complet de formation à la traduction juridique est proposé. Vous souhaitez devenir traducteur juridique ? Dans cet article, découvrez quelques astuces pour vous spécialiser et devenir un traducteur juridique compétent.

Étudier les systèmes juridiques de différents pays

La compréhension est la première étape avant de réaliser une traduction. En effet, vous n'êtes pas en mesure de traduire ce que vous ne comprenez pas. Vous pouvez commencer par examiner les différents systèmes juridiques dans vos langues de travail. Par système juridique on entend le nom des principales institutions, des textes de loi mais aussi des spécialisations juridiques.

Il est important de comprendre ces systèmes, car la traduction juridique nécessite une traduction entre deux langues qui suivent souvent des systèmes juridiques différents. En tant que traducteur juridique, vous devez garder à l'esprit qu'il existe également certaines définitions qui n'ont pas de traduction précise dans toutes les langues.

C'est pourquoi les traducteurs doivent toujours prendre leurs décisions en tenant compte du public cible auquel s'adresse le texte. Sur Internet, vous pouvez trouver de nombreuses informations sur les systèmes juridiques de certains pays. Si vous choisissez une formation en ligne, celle-ci détaillera obligatoirement les systèmes juridiques de vos pays cibles.

Lire et comprendre les documents juridiques

Pour être en mesure de rédiger correctement des documents juridiques, vous devez être sûr de vous lorsque vous les lisez. Commencez par les documents et livres juridiques de base qui sont pertinents dans votre pays et essayez de comprendre pleinement les terminologies juridiques de base.

Listez les différents mots qui vous posent un problème et fouillez dans les dictionnaires en ligne mais aussi les glossaires techniques. Cela vous aidera également à accélérer votre traduction juridique, ce qui est la clé de tout travail de traduction.

La lecture est une excellente technique d’apprentissage, laissez-vous guider sur le site des institutions juridiques d’un pays : l’office de la propriété intellectuelle, le parlement, le tribunal etc.

A lire également : Comment devenir rédacteur financier ?

Se spécialiser dans un domaine juridique précis

Il existe de très nombreux traducteurs juridiques ! Cependant, en vous spécialisant dans un domaine très précis, vous aurez plus de chance d’obtenir des contrats. En effet, les entreprises ont parfois des demandes très précises et elles recherchent un prestataire parfaitement spécialisé dans le domaine. Un traducteur juridique ne peut pas tout connaître le droit, les cabinets d’avocats préfèrent donc choisir des traducteurs spécialisés dans le secteur d’activité dont ils ont besoin. Traduction de brevet, traduction de succession ou de statuts d’entreprises, ces trois documents nécessitent des compétences très différentes.

Plus vous serez spécialisé dans un secteur d’activité précis, plus vous aurez de chance de travailler et d’être pris au sérieux. D’ailleurs, il sera aussi plus simple pour vous de démarcher une entreprise spécialisée qui cherche précisément le service que vous fournissez.

Pour conclure

La traduction juridique est un art ! Tout le monde ne peut pas s’improviser traducteur et s’atteler à la traduction d’un contrat d’une langue dans une autre. Il convient donc d’être préparé et spécialisé dans ce type de traduction. Une formation est tout à fait possible, il vous faudra faire de nombreuses recherches sur les systèmes juridiques mais aussi leur terminologie.

Devenir traducteur juridique résulte d’un processus complet alliant étude, apprentissage mais aussi connaissances culturelles d’une langue cible. Lorsque vous aurez appliqué tous ces conseils, vous pourrez plus facilement devenir traducteur juridique indépendant et trouver de nouveaux clients pour développer votre entreprise !