Quels sont les différents types de risques financiers ?

risques financiers

Un risque financier est une probabilité de perdre de l’argent des suites d’une opération à caractère financier ou d’une opération économique à incidence financière. Les opérations pouvant comporter ou emporter des risques financiers sont aussi diverses que les risques eux-mêmes dans leur nature et leur catégorie. Quels en sont les différents types ? Comment les distinguer et quelles sont leurs caractéristiques propres ? Les réponses dans la suite…

Les risques financiers liés au cours du marché économique

Les risques financiers liés au marché économique sont les risques de perte pouvant résulter des variations de prix liés aux instruments composant un portefeuille financier. Ils sont souvent dus à des facteurs liés à la fiscalité, aux taux d’intérêt, aux titres financiers, et à l’inflation des matières premières.

Le risque d’intérêt

C’est une catégorie de risques financiers susceptibles d’affecter la valeur d’un produit suite à une augmentation ou une diminution des taux d’intérêt. De ce point de vue il touche davantage les entreprises dont l’activité est intimement liée à la situation de la fiscalité.

Pour les particuliers, un risque d’intérêt peut se présenter suite à un emprunt à taux variable. Dès lors, une augmentation des taux d’intérêt provoquera systématiquement une augmentation des coûts et intérêts à reverser à la banque.

Le risque action

Ce risque désigne la possibilité de constater une perte de capital substantielle entre le moment d’achat d’un titre et celui de sa cession. Ces risques financiers peuvent survenir en cas de variation de la valeur nette de l’entreprise d’une date à une autre (en savoir plus sur Gataka).

Le risque de change

C’est la possibilité qu’un investissement perde sa valeur en raison d’une fluctuation des taux de change sur le marché financier. C’est le cas par exemple lorsqu’une entreprise française acquiert des biens d’une valeur de 100 000 $ à une date t où 1 euro était égal à 1 dollar, et qu’au moment de payer, le taux de change passe à 1 dollar = 1.1 euro.

La conséquence directe serait que l’entreprise devra supporter des risques financiers de 10 000 euros puisqu’elle devra verser 110 000 euros au moment du paiement.

Le risque matière première

Ce risque impacte directement les entreprises dont l’activité principale tourne autour de la production et de la transformation de matières premières et énergies en produits finis. Les entreprises industrielles sont celles qui sont le plus exposées à ces risques. C’est le cas des constructeurs automobiles ou de smartphones dont le chiffre d’affaires dépend du coût des matières premières sur le marché.

Les risques liés à l’activité courante de l’entreprise et aux flux financiers

Les risques financiers liés à l’activité courante des entreprises sont au nombre de trois : le risque opérationnel, le risque de liquidité et le risque de crédit/contrepartie.

Le risque opérationnel

C’est le risque qui correspond aux pertes éventuelles nées des erreurs du personnel ou des défauts des machines de production. Par exemple, une défaillance des logiciels, une fraude de certains agents, ou une simple erreur de frappe peut provoquer d’énormes pertes pour l’entreprise.

Le risque de liquidité

Le risque de liquidité est une situation pouvant naître du fait qu’une entreprise ou un détenteur de portefeuille ne puisse pas revendre ses titres. Les risques financiers de liquidité peuvent affecter les portefeuilles par manque de volume de transactions. La conséquence directe est que souvent, les entreprises se voient dans l’obligation de brader les titres ou les marchandises pour obtenir de la liquidité.

Le risque de crédit/contrepartie

Ce risque traduit la possibilité que la qualité de remboursement ou la capacité à contracter un crédit par l’entreprise soit réduite. Il a pour conséquence d’entraîner la baisse de la valeur des titres de créances de l’entreprise.

Les autres risques financiers liés à des facteurs exogènes

La liste des risques liés aux finances n’est pas exhaustive. Mais au nombre des risques financiers ayant trait à des facteurs autres que ceux qui dépendent des entreprises, il y a les risques politique et réglementaire.

Le risque politique

Pour les entreprises ou les particuliers, il y a un véritable risque que les décisions ou événements à caractère politique aient pour conséquence d’entraîner des pertes financières. Une crise politique peut entraîner l’exclusion de l’État par la communauté internationale de certains marchés.

Le risque réglementaire

À l’image du risque politique, l’adoption d’une loi ou le changement d’un régime juridique des suites d’une nouvelle réglementation peut emporter des risques financiers pour les entreprises exerçant dans les secteurs concernés.