Aide à la digitalisation des entreprises

Aides à la digitalisation des entreprises

La transformation numérique est l’un des changements majeurs de ces dernières années. Le numérique recèle de multiples avantages pour une société, cela lui permet par exemple de vendre à n’importe quel moment de la journée, de garder le lien avec les clients même quand la boutique est fermée.

Ayant obtenu uniquement le 15ème rang des pays les plus performants dans le numérique en 2019, la France doit encore fournir beaucoup d'efforts pour faire partie des meilleurs dans ce domaine. L’enjeu est important, car la digitalisation des entreprises est un moyen essentiel de croissance et de compétitivité. Les entreprises françaises ont accusé un retard important dans leur usage des technologies de l'information et de la communication.

Toutefois, la numérisation rapide et nécessaire de l'économie est un fardeau financier. La technique sans cesse novatrice et le coût financier supplémentaire qu'elle exige rendent les gestionnaires perplexes.

En marge du plan de relance, l’État et les collectivités territoriales donnent leur appui à l’activité économique des toutes petites entreprises et des petites et moyennes entreprises, aux artisans, aux commerçants et aux professions libérales, en octroyant des aides financières pour la transformation digitale.

Les financements européens pour la digitalisation des entreprises

Depuis des décennies, l’Europe octroie des aides et des subventions aux petites et moyennes entreprises afin de les aider à passer au numérique. Ayant vu le jour en 2010, la Stratégie Europe 2020 a pour but d'améliorer la croissance intelligente, durable et inclusive des entreprises.

Les financements régionaux pour passer au numérique

Les régions françaises développent elles aussi des programmes de subventions et d’aides dont les entreprises peuvent bénéficier. Parmi ces derniers :

  • Grand Est Transformation Digitale : La Région Grand Est cherche à accélérer la digitalisation des petites entreprises dans le but de leur permettre d'affronter les évolutions des modes de consommation de la population, de faire face aux conséquences de la fracture urbain/rural, de mieux appréhender de nouvelles habitudes en termes de mobilité. Tout ceci, permettrait de maintenir, sur toute l'étendue de la région, des commerces et des services, des activités commerciales, des artisans etc…
  • Le chèque réouverture en région Provence Alpes Côte d'Azur est une subvention que propose la région Sud afin d'accompagner les entreprises dans la reprise d’activité au printemps 2021. Ce dernier a pour objectif d’aider les entreprises à poursuivre leur activité convenablement. Ce sont jusqu'à 5000 euros d'aides et 80% des dépenses remboursées.
  • Le Pass Occitanie consiste en un soutien régional datant d'avant la crise sanitaire liée au coronavirus. Il a été mis en place par la région en juillet 2017, il a été réadapté au contexte de la crise sanitaire. Cette aide s’appliquait par exemple aux projets de transformation numérique d’une entreprise comptant moins de cinquante employés et ayant moins d'un an d’exercice, elle peut financer jusqu'à la moitié du projet de digitalisation. 
  • Le chèque numérique en Ile de France est un soutien qu'apporte la Région Ile-de-France apporte son soutien aux entreprises, une aide qui peut atteindre 1.500€. Elle est destinée à favoriser la transition numérique des artisans et commerçants franciliens pour les aider à avoir une présence plus importante sur internet. 
  • Pays de la Loire Investissement numérique a pour objectif d'accompagner les petites entreprises de moins de cinquante salariés pour l’acquisition et l’appropriation d’outils numériques, par exemple les logiciels ayant une forte valeur ajoutée, afin d'améliorer la productivité. 
  • Digit Pass est une aide de la Région Bourgogne-Franche-Comté qui a pour but d'aider à la digitalisation des entreprises à travers une aide au conseil extérieur pour examiner et mettre en oeuvre la stratégie d’entreprise (à hauteur de 80 % du montant de la dépense ne dépassant pas 10 000 €) ou par le biais d'une aide à l’investissement (à hauteur de 40 % d'un investissement compris entre 10 000 € hors taxes au minimum et 80 000 € hors taxes au maximum). 
  • Le Pass Commerce et Artisanat en Bretagne, accompagne les projets en vue de moderniser et dynamiser les activités artisanales et commerciales indépendantes qui participent à l'emploi et à l'amélioration de la vie locale. La transformation numérique aussi bien matérielle, que immatérielle comme par exemple le conseil, est incluse. 
  • Impulsion Transition Numérique en Normandie est une subvention destinée aux entreprises de moins de dix salariés, aussi bien les commerçants que les artisans. Elle permet de financer les prestations de conseil numérique à hauteur de la moitié des dépenses éligibles et 1000 euros par jour au maximum. 
  • Le dispositif Impresa Sì a pour objectif, l'investissement matériel et immatériel des entreprises à travers l'Agence de Développement Économique de la Corse (ADEC). Son montant atteint 30 % de l'acquisition de biens d'équipements et de logiciels nécessaires à l'utilisation de ces biens pour les toutes petites entreprises et 20 % pour les petites et moyennes entreprises. 
  • Le chèque TIC (Technologies de l’Information et de la Communication) en Guadeloupe finance jusqu’à 80 % d'un projet pour 10 000 euros au maximum. Il se focalise sur la relation client, la visibilité de l'entreprise, la sécurité internet… 
  • En région Hauts-de-France, une subvention de 500 euros pour les commerces et les toutes petites entreprises a été mise en place. Elle vise à améliorer leur présences sur le web. 
  • Des aides en départements et territoires d'outre-mer. En Polynésie française, nous pouvons citer l’aide à l'équipement des petites entreprises qui aide à l’acquisition d’équipements neufs et l’aménagement des locaux alloués à l’activité, dont les dépenses numériques. L’aide atteint jusqu’à 50 % du montant de l’investissement dans la limite de 3 000 000 de franc Pacifique.

Une aide spéciale destinée aux artisans

Les Chambres des Métiers et de l’Artisanat se donnent pour objectif de venir en aide aux 1,3 millions d’artisans français.

Dans ce but, de nombreux programmes ont été érigés, toujours dans la perspective de permettre à l'artisan d'évaluer ses besoins et donc d'identifier l'accompagnement idoine. Ces programmes offrent la possibilité d'évaluer la maturité numérique de l'artisan puis de la développer.

Les aides à la digitalisation des entreprises sont un vrai plus pour toutes les sociétés n'ayant pas encore fait le grand saut vers le numérique. Avoir un site internet d'entreprise est impératif de nos jours, encore plus en cette période de pandémie qui a vu plusieurs confinements s'opérer.