Tout savoir sur le Compte Personnel de Formation (ex DIF)

Compte Personnel de Formation (ex DIF)

Le CPF, ou Compte Personnel de Formation, a été mis en place le 1er janvier 2015. Il remplace le DIF (Droit Individuel à la Formation) qui avait été mis en application 10 ans auparavant. En 2015, l’État a donc instauré plusieurs mesures visant à participer activement à la formation professionnelle continue et à l’emploi, avec notamment la création du CEP (Conseil en Evolution Professionnelle). Ce dernier permet à quiconque de faire un point sur sa situation professionnelle et de se faire accompagner dans le choix de formations adaptées.

Le Compte Personnel de Formation est en quelques sortes un portefeuille personnel dans lequel il est possible de se servir afin de se former. Pour cela, il faut avoir une activité professionnelle et avoir cotisé suffisamment. Avec l’arrivée du CPF, les heures que les salariés avaient accumulé grâce au DIF ne sont pas perdues. Elles sont simplement reportées sur le Compte Personnel de Formation.

Depuis 2019, on ne cotise plus en heure, mais en euro. De ce fait, les heures auparavant acquises se sont transformées en argent, à hauteur de 15€ par heure. Aujourd’hui, dans la majorité des cas, le compte se remplit de 500€ par année travaillée à temps plein ou partiel. Si vous êtes salarié non qualifié, votre compte se remplit à hauteur de 800€ par an.

A travers cet article, nous allons voir à quoi peut concrètement vous servir ce Compte Personnel de Formation. Nous verrons également quelles sont les formations prises en charge par ce dispositif et comment vous pouvez en profiter.

A quoi sert le CPF ?

A quoi sert le DIF, nouvellement Compte Personnel de Formation. Il permet tout simplement de se former et d’acquérir de nouvelles compétences professionnelles.

Aider votre carrière actuelle

Il permet notamment d’acquérir des compétences nouvelles pour votre activité professionnelle actuelle. Ces connaissances approfondies pourraient vous permettre d’être plus à l’aise pour votre travail de tous les jours. Par exemple, si vous n’êtes pas à l’aise avec certains logiciels utiles pour votre emploi actuel, vous pourriez faire le choix de vous y former davantage.

Vous pouvez également souhaiter vous former en management ou à d’autres domaines qui vous seront utiles lors de votre carrière. Il sera ainsi plus simple de prévoir une évolution de poste. Cela montrera votre engagement et votre investissement pour l’entreprise dans laquelle vous travaillez.

Simplifier une reconversion professionnelle

Grâce au CPF, il vous sera facile d’accéder à des formations professionnalisantes dans des domaines que vous ne connaissez pas encore.  Cela peut également être dans un domaine en particulier, dans lequel vous souhaitez vous reconvertir. Si votre emploi actuel ne vous convient plus et que vous souhaitez trouver un emploi dans un tout autre domaine, il sera plus aisé pour vous de retrouver un travail et ce, plus sereinement.

De même, si l’entrepreneuriat vous attire et que vous souhaitez vous lancer dans un projet qui vous tient à coeur, il sera essentiel d’avoir certaines connaissances de gestion d’entreprise ou de vente par exemple. Le CPF peut donc être un excellent moyen de se préparer à un changement de vie.

Quelle formation puis-je demander ?

Toutes les formations ne sont pas éligibles au CPF. Pour autant, elles sont nombreuses et incluent de nombreux domaines et métiers différents. Les formations éligibles sont qualifiantes ou certifiantes et doivent répondre aux besoins du marché du travail. Elles sont listées par les branches professionnelles, les conseils régionaux et les partenaires sociaux.

Pour faire votre choix de formation, vous pouvez vous renseigner auprès des centres de formations qui vous intéressent. Ils sauront vous répondre et vous indiquer si oui ou non, la formation que vous visez peut être prise en charge par votre Compte Personnel de Formation. Il vous est possible également de les retrouver sur ce site : www.moncompteformation.gouv.fr

Vous pouvez choisir de réaliser une VAE (Validation des Acquis par l’Expérience). Vous pourrez ainsi obtenir un diplôme reconnu pour le métier que vous exercez aujourd’hui. Certains CQP (Certificat de Qualification Professionnelle) peuvent aussi être éligibles.

Sachez également qu’il est possible d’utiliser son CPF pour passer son permis de conduire. En effet, si le permis de conduire permet de sécuriser votre parcours professionnel ou de réaliser un projet professionnel, il vous sera possible de le financer grâce à votre compte.

Qui peut en bénéficier et comment ?

Conditions pour bénéficier du Compte Personnel de Formation

Pour être en mesure de bénéficier du CPF, il faut être salarié, indépendant, micro-entrepreneur, profession libérale ou exercer toute autre profession non salariée. Si jamais vous étiez sous le statut de conjoint collaborateur, vous cumulez également des euros et avez droit d’accéder à votre CPF.

La seule condition pour se former grâce au CPF, est d’avoir exercé une activité professionnelle suffisamment longtemps et avoir accumulé des heures (ou maintenant des euros) à utiliser.

Dès 16 ans et jusqu’à votre retraite, vous disposez de ce CPF et pouvez l’utiliser à votre guise.

CPF et demandeur d'emploi

Un demandeur d'emploi bénéficie-t-il d'un compte personnel de formation ? Beaucoup de personnes au chômage se posent la question. Pour bénéficier du CPF lorsqu'on est sans emploi, il faut pour cela avoir déjà travaillé afin de l'alimenter.

Pour connaître l'état de son compte et les différentes formations auxquelles vous avez le droit, il faut se connecter sur son compte formation.

Si vous n'avez jamais travaillé, vous ne disposez d'aucun compte personnel de formation.

Comment bénéficier du CPF ?

Connaître le solde de son CPF et choisir sa formation

Vous êtes intéressé(e) par l’utilisation de votre Compte Personnel de Formation ? La première chose à faire est de se renseigner sur les heures acquises au titre du CPF. Pour cela, vous pouvez vous rendre sur le site de l’Etat en cliquant ici : www.moncompteformation.gouv.fr.

Une fois arrivé sur la page d’accueil, il vous sera demandé d’entrer votre numéro de sécurité sociale, puis de créer votre compte. Vous pourrez directement accéder à votre décompte et connaître le montant qui vous sera accordé pour vos futures formations. Par la suite, lorsque vous voudrez à nouveau faire un point sur votre solde, il vous suffira de vous reconnecter à votre espace personnel, grâce aux identifiants que vous aurez choisi la première fois.

Ensuite, vous devrez vérifier que la formation souhaitée fait bien partie des formations inscrites sur les listes des formations éligibles au CPF, sur ce même site.

Échanger avec votre employeur

Puis, il sera temps de demander l’accord de votre employeur quant à votre souhait de suivre cette formation. En effet, un salarié qui souhaite suivre une formation sur son temps de travail doit impérativement en informer son employeur. Si la formation visée dure moins de 6 mois, le salarié a le devoir d’en informer son employeur au minimum 2 mois (60 jours calendaires) avant le début de la formation. Si la formation dure plus de 6 mois, il devra lui indiquer ses dates de formation 120 à l’avance.

L’employeur a le droit de vous refuser cette demande. En revanche, si votre formation ne se déroule pas sur votre temps de travail, l’employeur ne pourra vous la refuser. Vous n’avez pas l’obligation de l’en informer.

La motivation d’une formation peut également venir de l’employeur. Ce dernier peut en effet vous proposer de suivre une formation utile pour votre activité dans l’entreprise, pour accéder à un poste de niveau supérieur par exemple. Dans ce cas, en aucun cas l’employeur ne pourra vous imposer d’utiliser votre CPF. Il faut absolument votre accord.

Il faut savoir qu’une formation suivie pendant les heures de travail permettent au salarié de continuer à toucher son salaire, comme s’il venait travailler. En revanche, si vous suivez la formation en dehors des heures de travail, aucune rémunération n’est prévue.

Quelles formations sont éligibles au CPF ?

De nombreuses formations sont envisageables dans le cadre du Compte Personnel de Formation afin de développer ses compétences.

Vous pouvez donc utiliser le CPF entre autre pour :

  • l'ensemble des certifications professionnelles enregistrées au RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles)
  • les formations permettant la validation des acquis de l'expérience (VAE)
  • les bilans de compétences
  • le permis de conduire
  • la formation et l'accompagnement aux créations d'entreprise
  • ...

Ne pas hésiter à utiliser son Compte Personnel de Formation

Le Compte Personnel de Formation est un dispositif utile qui aide à la formation et vise à favoriser l’emploi. Il ne faut pas hésiter à utiliser son compte au moins une fois tous les dix ans, notamment si vous travaillez de manière stable.

En effet, le solde de votre CPF est soumis à un plafond qui équivaut 10 années de cotisation pleines, soit à 5.000€ dans la plupart des cas. Une fois ce seuil atteint, vous n'accumulerez plus de capital de formation supplémentaire. Il serait dommage de ne pas en profiter, surtout dans un monde où les évolutions technologiques sont nombreuses et rapides.

Le CPF vous permet entre autres, de vous adapter aux divers changements auxquels votre métier peut être confronté.

Vous savez maintenant à quoi sert le DIF, rebaptisé depuis 2015 CPF. Utile pour développer de nouvelles compétences, n'hésitez pas à utiliser votre Compte Personnel de Formation.

Laissez un commentaire