7 questions courantes lors d’un entretien d’embauche – Quels sont les pièges à éviter ?

7 questions entretien embauche

Si vous tenez absolument à réussir votre entretien d'embauche et décrocher le poste tant convoité, il n'est pas question de vous reposer sur vos lauriers. En effet, l'idéal serait de commencer par vous préparer dès maintenant, notamment en anticipant les questions les plus fréquemment posées, le jour-J. Nous allons les passer en revue spécialement pour vous et vous donnerons plus de détails quant aux réponses attendues sans pour autant vous inciter à les apprendre par cœur, cela va sans dire !

Présentez-vous et parlez-nous de vous !

Très souvent, autant dire dans la majorité des cas, le recruteur vous demandera de vous présenter succinctement. L'interlocuteur s'attend à une présentation claire, concise et chronologique de votre parcours professionnel. Inutile de vous attarder sur des détails qui ne seraient pas pertinents. Il s'agit d'une simple formalité permettant de valider les différentes données inscrites sur votre CV. Concentrez-vous notamment sur :

  • Une brève présentation de vous-même ;
  • Votre parcours académique ;
  • Votre parcours professionnel ;
  • Votre projet à long terme.

Essayez éventuellement de vous entraîner à mettre en bouche un petit discours qui ne soit pas non plus dit sur un ton trop monotone.

Vous êtes-vous informé sur l'entreprise et ses valeurs ?

Prouver que vous avez pris le temps de vous informer sur l'entreprise recruteuse montrera que vous êtes motivé. Par conséquent, des recherches sont attendues de votre part, les informations pouvant être puisées en grand nombre au niveau du site Web de l'entreprise. Ce dernier regorge de données en tout genre : chiffres, employés, services proposés et autres.

L'idéal serait donc de répondre à cette question lors de votre entretien d'embauche en mettant tout particulièrement l'accent sur l'aspect culturel, organisationnel. Citer le service que vous souhaiteriez intégrer demeure un plus !

Quels sont vos points forts et points faibles ?

Question piège qui suffit généralement à déstabiliser les postulants. Si tout le monde (ou du moins une grande majorité) arrive sans problème à mettre en avant ses atouts pour le poste, beaucoup ont cependant du mal à parler de leurs défauts.

reussir entretien embauche

Pour ce qui est des points forts, ne vous contentez pas de les énumérer. Donnez des exemples concrets sans pour autant trop en faire. Dites-vous que tout recruteur dispose de suffisamment d'expérience pour démêler le vrai du faux. Par conséquent, trop vous étaler sonnera un peu trop faux et risque de ne pas vous faire paraître sous votre meilleur jour.

Pour en revenir aux points faibles, évitez de partir dans tous les sens et évitez de jouer la carte du « perfectionniste » bien qu'il puisse s'agir effectivement d'un défaut. Essayez de vous focaliser spécifiquement sur les défauts professionnels et n'ayez pas honte d'en parler. Un candidat qui (re)connaît ses faiblesses constitue une recrue appréciable !

Pourquoi vous et pas quelqu'un d'autre ?

Mais au-delà de tout cela, pourquoi vous choisir vous plutôt qu'un autre ? Une question qui peut paraître bien simple lors d'un entretien d'embauche, mais derrière laquelle se cache la volonté du recruteur de savoir si vous avez bel et bien saisi les différents enjeux du poste et ses prérequis.

Il faudra donc appuyer encore une fois vos points forts par des exemples concrets, faire appel à votre précédente expérience, vos compétences et détailler un peu plus votre motivation, tout en orientant la conversation à chaque fois vers les tâches à effectuer, liées au job vacant.

Encore une fois, il n'est pas question de paraître plus confiant que vous ne l'êtes, même si vous êtes intimement convaincu de faire des merveilles si jamais vous êtes nommé. Sachez faire preuve d'assurance, mais aussi d'humilité. Un candidat qui sait se projeter pourra faire peser la balance en sa faveur.

Quelles sont vos prétentions salariales ?

Nous poursuivons notre liste des questions courantes lors d'un entretien d'embauche avec les prétentions salariales du candidat. Au lieu d'indiquer un chiffre exact, le mieux serait de proposer une fourchette, tout en prenant en considération le salaire minimal attendu ainsi que le seuil maximal que vous estimez mériter.

Pour vous aider dans vos calculs, prenez en compte différents critères tels que votre expérience, le salaire que vous touchiez dans votre ancien poste, votre niveau d'études, etc.

Il s'agit d'une question qui peut être posée afin de tester votre niveau de préparation. Le candidat doit être en mesure d'exprimer ses souhaits et de se valoriser (sans trop en faire, encore une fois).

Comment gérez-vous la critique de façon générale ?

Inutile de passer par quatre chemins pour répondre à cette question puisqu'il vous suffit d'indiquer au recruteur que vous considérez la critique comme étant un moyen pour vous de vous améliorer. Vous n'êtes pas du genre à prendre trop à cœur certaines remarques, voilà le sens dans lequel vous devez aller, tout en veillant à argumenter et à donner des exemples tangibles.

Insistez sur le fait que la critique (constructive) vous aide à vous perfectionner et vous incite à donner le meilleur de vous-même pour remédier à vos erreurs et les corriger.

Avez-vous des questions ?

"Avez-vous des questions" est sans doute l'ultime question qui vous sera posée, laquelle clôt l'entretien. Elle vous permet de faire part au recruteur de vos interrogations, si vous en avez. Ce sera l'occasion pour vous de lever les zones d'ombre.

Nous vous recommandons pour ce point-là de mettre en avant votre intérêt et votre curiosité pour le métier que vous convoitez en insistant sur des points précis tels que l'environnement de travail, les avantages de l'entreprise, l'organisation des équipes, etc.

Profitez-en pour demander plus de détails par rapport à la taille de cette dernière, par exemple. Évitez toutefois les questions bateau qui peuvent concerner le chiffre d'affaires de l'entreprise et qui sont de toute façon disponibles sur Internet.

Il ne nous reste plus qu'à vous souhaiter bon courage, en espérant que votre démarche soit couronnée de succès.