Quelles sont les aides possibles à la création d’entreprise en France ?

Les aides financières pour la création d'entreprise

Si vous voulez créer votre boite, il faut connaître toutes les étapes de la création d’entreprise. C’est un projet qui demande du travail que vous soyez seul ou accompagné. Pour vous encourager à lancer votre projet et pour vous aider dans celui-ci, il existe plusieurs aides et dispositifs en France.

Quelles sont les aides fiscales pour la création d’une entreprise ?

En France, vous pouvez trouver plusieurs aides afin de limiter les charges fiscales. Elles permettent un allègement des impôts ou encore des exonérations sociales. Elles ont été mises en place afin d’aider les futurs entrepreneurs pour les débuts.

Pour l’exonération des charges, il existe l’ACRE : Aide à la Création ou à la Reprise d'une Entreprise. L’exonération concerne une partie des charges. Elle est appelée "l’exonération de début d’activité". C’est un suivi pendant les premières années du projet. L’exonération peut être totale ou partielle en fonction des revenus de la société.

Ensuite, le statut de Jeune Entreprise Innovante (JEI) a été mis en place pour valoriser les jeunes entreprises qui consacrent beaucoup de budget Recherche & Développement dans des projets innovants. Cela permet de bénéficier d’allégements fiscaux ou d’exonérations de charges sociales. Cela aide donc à créer une entreprise.

Pour finir, il existe un dernier dispositif qui garantit un allégement des charges parfois difficiles à prendre en charge en tant que jeune entreprise. Il s’agit du CIR, Crédit d’Impôt Recherche. Il permet de réduire les impôts et n’est pas limité par la taille de l’entreprise. Ainsi, toute jeune entreprise peut en bénéficier. Cette aide est destinée aux entreprises qui investissent dans le domaine de la Recherche et du Développement (recherche expérimentale ou fondamentale).

Quelles sont les aides pour la création d'une entreprise en tant que chômeur ?

Le statut de chômeur n’est pas très avantageux pour créer son entreprise. En effet, avec des revenus faibles, il est plus difficile de se lancer dans une aventure entrepreneuriale. Les aides sont là pour encourager et soutenir les demandeurs d’emploi.

En tant que chômeur, vous pouvez faire appel à l'ARE (Allocation de Retour à l’Emploi). Cette aide garantit le maintien des allocations chômage que perçoit le jeune entrepreneur. En cas de revenus très faibles voire inexistants au début de l’entreprise, il est possible de continuer à recevoir vos allocations.

Il faut savoir également que Pôle Emploi met à disposition une aide à la création d’entreprise appelée ARCE (Aide à la Reprise ou à la Création d'Entreprise). Vous pouvez constituer un capital essentiel pour votre future entreprise avec le versement d’un pourcentage de vos allocations restantes. Ce pourcentage est de 45% et le versement se fait en deux fois. Malgré une situation un peu précaire, il vous est donc possible d’investir dans un projet.

Comment se faire aider financièrement pour créer son entreprise ?

Le budget pour la création d’une entreprise peut s’avérer conséquent. En effet, il est parfois difficile pour certains de financer seul ce type de projet. Le budget est un des plus gros freins pour l’aboutissement de projets quels qu’ils soient.

C’est pourquoi il existe un dispositif d’aide à la création d’entreprise. Il s’agit du dispositif appelé Nouvel Accompagnement pour la Création ou la Reprise d'Entreprise (NACRE). En plus, de l’aide au montage du projet et de l’accompagnement pour le développement, il vous permet d’obtenir un prêt à taux zéro. Cela représente une véritable opportunité assez rare. Le prêt à taux zéro est difficile à avoir alors chaque nouvelle entreprise éligible à ce dispositif n’hésite pas à en faire la demande. Le suivi après la création dure trois ans et est dispensée par un professionnel ou un organisme d’accompagnement certifié par l’État.

Ensuite, vous pouvez retrouver le Contrat d'Appui au Projet d'Entreprise (CAPE) parmi les aides financières notamment. Il s’agit d’une relation contractuelle entre une entreprise et le jeune entrepreneur. L’entreprise extérieure s’engage à donner une aide régulière à la nouvelle entreprise créée. L’aide est très souvent financière mais cela peut être des moyens matériels. Du côté du jeune entrepreneur, il s’agit de suivre un processus de préparation à la création et à la gestion d’entreprise. C’est du donnant-donnant afin que la nouvelle entreprise créée fonctionne bien grâce à l’aide d’une autre entreprise mais aussi grâce au programme suivi. Ce n’est pas un contrat de travail mais il faut le respecter pour bénéficier des avantages.

Comment demander les aides à la création d’entreprise ?

Lorsque vous faites une demande pour l’une de ces aides, votre éligibilité est d’abord examinée. En effet, il s’agit de savoir si vous y avez droit à l’aide si celle-ci comporte des conditions.

Vous devez respecter les délais. En général, il ne faut pas attendre trop longtemps après la création de l’entreprise pour demander une aide. Il s’agit d’aides à la création d’entreprise donc les délais sont logiques.

N’hésitez pas à demander toutes les aides qui vous semblent pertinentes dans votre cas. Il est possible d’en cumuler afin de vous accompagner au mieux dans ce début de nouvelle activité.

N'hésitez pas à visiter la page dédiée sur le site du Service Public.