Brainstorming – Les techniques efficaces pour trouver des idées

Brainstorming - Les techniques efficaces

Lorsque l’on rencontre une problématique, il est parfois nécessaire de faire appel à ses collaborateurs afin de trouver la meilleure solution. Il est possible de demander à un ou deux collaborateur(s), mais également à la totalité de son équipe. Pour cela, on utilise la stratégie du brainstorming.

Le brainstorming constitue un mélange de deux termes :

  • “brain” qui signifie “cerveau”
  • “storm” qui signifie “tempête”

En fait, il s’agit d’utiliser toutes les idées que l’on peut avoir dans notre tête pour ensuite, sans réfléchir, les sortir afin d’en avoir le plus possible. Afin d’avoir un maximum d’idées, il est préférable d’utiliser plusieurs cerveaux, et donc, de faire appel à son équipe.

Il est possible alors de réaliser des séances dédiées au brainstorming afin de trouver des solutions que le manager n’aurait peut-être pas trouvé tout seul. Il existe plusieurs façons de procéder.

A lire aussi : Qu'est-ce que le management participatif ?

La technique du brainstorming traditionnel

La première technique, et certainement la plus utilisée à ce jour dans les entreprises, est de faire une réunion physique permettant à chaque membre de l’équipe de donner ses idées sur le sujet du jour.

Définir la problématique

Pour cela, il est impératif de définir une question claire. Il faut que chaque membre de l’équipe comprenne bien l’objectif à atteindre. Quel problème faut-il résoudre ?

Récolter les idées

Ensuite, lorsque tout le monde a bien en tête la problématique, il s’agit de demander à tous de participer. Pour cela, on peut utiliser un tableau blanc sur lequel on écrit toutes les idées évoquées par les participants.

Trier les idées et conserver les meilleures

Enfin, il s’agit de travailler ensemble afin de supprimer des idées qui s’avèrent finalement moins intéressantes que d’autres. Il est possible de faire un classement afin de choisir quelle idée sera retenue ou non.

Cette technique de base est intéressante et permet de récolter de nombreuses idées. Cependant, il y a quelques inconvénients à cette méthode qui peuvent influer sur la qualité du résultat que l’on obtient à la fin de la session de brainstorming. En effet, l’idée de mettre toute l’équipe ensemble et de demander un maximum d’idées peut s’avérer moins fructueuse que d’autres solutions.

Une étude a révélé que lors d’une séance de brainstorming, la majorité des idées n’étaient données que par un petit nombre de personnes. Cette façon d’exprimer des idées n’est pas forcément la meilleure pour tous les tempéraments qui composent votre équipe. Les plus réservés n’oseront peut-être pas mettre en avant leurs idées par exemple. Il faut alors réfléchir à d’autres types de brainstorming.

Autres techniques de brainstorming

Le jet d’idées sur papier

Ici, l’objectif est d’éviter que les participants ne soient impactés par les idées des autres. Chacun a ses propres idées et les idées des uns ne vont pas entraver celles des autres.

Ainsi, chaque personne sera libre de noter et d’exprimer toutes ses idées sur papier, avant que le responsable ne prenne ensuite toutes les feuilles et ne lise la totalité des éléments écrits par l’équipe.

Ce type de mise en commun évite que certaines idées ne soient pas exprimées et donc, pas exploitées. Les idées sont anonymes, ce qui évite l’auto-censure, à cause de potentiels jugements de la part des collègues.

Le brainstorming en ligne

Les idées ne viennent pas forcément toutes instantanément. Parfois, il est préférable de prendre le temps de la réflexion afin d’avoir de bien meilleures idées. C’est pour cette raison qu’il peut être intéressant de procéder avec un outil collaboratif en ligne pendant une période donnée.

Par exemple, vous pouvez demander à votre équipe d’utiliser un document commun dans lequel ils pourront venir noter leurs idées au fur et à mesure que celles-ci apparaissent dans leurs esprits. Vous leur indiquez que vous regarderez toutes les idées inscrites dans ce document au bout d’une semaine. Cela peut éviter de faire une réunion qui peut faire perdre du temps à toute l’équipe.

Les idées rapides

Contrairement à la stratégie de brainstorming précédente, celle-ci fonctionne sur le principe que lorsque l’on ne réfléchit pas trop longtemps à un sujet, on propose un grand nombre d’idées, sans en faire le tri. C’est ainsi qu’il est possible de demander à son équipe de noter ou de dire à voix haute toutes les idées qui leur viennent à l’esprit le plus rapidement possible.

Il en résultera un très grand nombre de propositions, plus ou moins pertinentes, mais qui constitueront un large choix de possibilité pour résoudre la problématique donnée.

La technique de l’escabeau

Cette technique permet aux membres de l’équipe de ne pas être influencés par les autres. Il s’agit d’évoquer la thématique ou la problématique devant tout le monde, avant de demander à toute l’équipe de sortir de la pièce, à l'exception de deux personnes.

Ces deux personnes auront alors l’occasion de brainstormer sur le sujet et d’inscrire toutes leurs idées sur papier. Ensuite, on fait rentrer un autre membre de l’équipe et ce sera à lui d’exprimer ces idées. Il faudra ensuite faire de même avec tous les membres de l’équipe. Vous vous retrouverez alors avec de nombreuses idées qui n’ont pas été influencées par une petite partie de l’équipe, mais bien par tous les participants.

Vous l’avez compris, il existe des avantages et des inconvénients pour chaque type de stratégie de brainstorming. Il s’agit pour vous de réaliser des tests afin de comprendre ce qui fonctionne le mieux au sein de votre équipe. Au fur et à mesure des essais que vous mènerez, vous parviendrez à trouver la méthode de brainstorming qui conviendra afin d’obtenir le meilleur de votre équipe.