Qu’est-ce que le management participatif ?

Le management participatif - Définition et avantages

Le management est un enjeu majeur dans toute entreprise. En effet, il permet de prendre des décisions parfois stratégiques, mais surtout opérationnelles pour atteindre les résultats fixés par les dirigeants de l’entreprise. Le management permet aussi de piloter et d’organiser les différentes actions à mettre en œuvre. Enfin il permet d’animer chaque acteur du projet afin de mener les équipes à l’atteinte des objectifs.

Il existe 4 grands types de management :

  • management directif
  • management persuasif
  • management participatif
  • management délégatif

Présentation des autres styles de management

Le premier, le management directif, a longtemps été le style de management privilégié dans la plupart des entreprises. Il tend aujourd’hui à disparaître. En effet, comme son nom l’indique, il est directif et ne laisse donc place qu’à peu de discussion et d’échanges, voire pas du tout. Le manager impose les décisions et donne les ordres. Aujourd’hui, les entreprises souhaitent faire en sorte que les employés se sentent entendus et écoutés.

De ce fait, beaucoup d’entreprises préfèrent le mode de management persuasif qui vise à écouter les salariés et à échanger avec eux. Le but ici est d’entendre les différents avis, mais de tenter de convaincre chacun de l’intérêt des décisions de plus haut niveau. Le management persuasif repose sur l’explication et la pédagogie.

Le management délégatif quant à lui repose sur la confiance en chaque collaborateur. Il se base sur la capacité de faire les bons choix pour atteindre les objectifs fixés. Les employés sont donc plutôt libres de leurs actions. C’est un type de management qui fonctionne bien avec des collaborateurs expérimentés.

Le management participatif : définition

Le management participatif consiste à inviter les employés à s'investir d'avantage au sein de l'entreprise et dans les prises de décisions. Ainsi, ces derniers se sentent responsabilisés. Ils sont plus impliqués dans leur travail et gagnent en productivité.

Cela implique pour les managers de laisser plus d'autonomie à leurs équipes et également de savoir déléguer des tâches et les décisions qui peuvent en découler.

Bien évidemment, il sera important d'avoir une bonne communication au sein de l'équipe.

Maintenant que nous avons présenté la définition de management participatif, attardons-nous sur ses avantages et son fonctionnement.

Caractéristiques et avantages du management participatif

Le management participatif vise à augmenter les résultats de l’entreprise, en terme de chiffre d’affaires notamment, grâce à une direction qui met chaque employé au centre des décisions. Il tranche sur ce point avec le management traditionnel.

En effet, ce style de management repose sur le relationnel et la participation de chacun dans la prise de décision. Les objectifs, tant stratégiques qu’opérationnels, se discutent et se décident par l’ensemble des acteurs de l’entreprise. Les différents niveaux hiérarchiques échangent avant de prendre les décisions qui semblent faire consensus. L’avis et le bien-être de chaque membre de l’organisation sont prédominants.

Il arrive régulièrement (et particulièrement dans les grandes entreprises) que les décisions soient prises sur des données ne reflétant pas la réalité du terrain. En effet, les responsables ne sont pas forcément en première ligne pour connaître parfaitement la situation avant de prendre une décision. Les échanges avec les personnes qui sont davantage sur le terrain permettent d’avoir une vision plus claire et réaliste. Cela permet par exemple de fixer de meilleurs objectifs.

Créer une cohésion et améliorer les relations

Le fait d’échanger et de prendre les décisions ensemble permet de créer une cohésion d’équipe et d’améliorer les relations entre chaque personne. Il crée un esprit d'équipe. De ce fait l’ambiance de travail est plus agréable et conviviale. Chaque employé se sent bien au travail et est alors susceptible de travailler mieux. C'est donc un avantage indéniable pour l'entreprise.

Chacun est plus autonome dans son travail, car la collaboration se base sur la confiance. Chacun sait quels sont les objectifs à atteindre, puisqu’ayant participé à leur mise en place. Les employés sont naturellement plus motivés par l’atteinte de ces objectifs et comprennent l’importance de leurs actions.

On évite aussi le surmenage, les éventuels burn-out et arrêts de travail causés par le stress. En effet, les objectifs se fixent en prenant en compte les capacités de chacun. Ils sont donc naturellement plus réalistes et ne demandent pas un effort incommensurable pour les réaliser. La pression sur les épaules de chaque employés est moins forte. Il y a beaucoup moins de tensions entre les différents niveaux hiérarchiques de l’entreprise.

Renforcer l'appartenance à l'entreprise par le management participatif

L’un des avantages qui en résulte est également une diminution du taux de turnover puisqu’un employé qui se sent parfaitement bien dans l’entreprise ne verra pas de raison de quitter son poste. Si une proposition s’offre à lui, il réfléchira davantage avant d’accepter un nouvel emploi car ce type de management n’est pas pratiqué dans toutes les entreprises, loin de là.

De plus, en faisant participer tout le monde, la hiérarchie aura l’avis de nouveaux collaborateurs qui voient l’entreprise d’un œil nouveau. Cela peut être bénéfique pour toute l’entreprise, car de nouvelles idées peuvent émerger.

Le management participatif est donc un style de management particulièrement adapté aux nouvelles générations. Celles qui ont un désir plus importants que leurs aînés à être et à se sentir valorisés. Les générations que l’on appelle communément “générations Y et Z”, ont un grand besoin de donner du sens à ce qu’ils font et à se sentir écoutés. Ils veulent plus d’autonomie et plus d’impact dans leur vie de tous les jours. Cela commence au travail.

Les entreprises ont donc de plus en plus d’intérêt à s’intéresser à ce type de management qui implique davantage les salariés, jeunes ou moins jeunes. Cela permettra de réaliser de meilleurs résultats. Mais il existe également quelques inconvénients dans celui-ci.

Les limites du management participatif

Même si les avantages sont nombreux et permet une intelligence collective, cette manière de manager n'est pas la solution parfaite. En effet, il existe des inconvénients dans le management participatif qui peuvent freiner les managers à appliquer ce type de gestion du personnel.

Une méthode chronophage

Si tenter de motiver toute son équipe en les associant à toutes les phases d'un projet peut être intéressant, il n'en résulte pas moins que cela peut faire perdre beaucoup de temps. En effet, solliciter tout son personnel à la résolution d'un problème peut être inutile quand une bonne partie n'a pas les outils ou les clés pour y répondre.

Cette perte de temps peut avoir un certain coût pour l'entreprise.

Le management participatif, toujours dans l'idée d'une perte de temps, est inefficace en période de crise, quand il faut prendre des décisions rapidement. Il est alors impossible d'impliquer l'ensemble du personnel dans une situation d'urgence.

Les limites hiérarchiques

Un management participatif modifie un tant soit peu la structure hiérarchique de l'entreprise. La sollicitation de chacun permet de donner plus d'autonomie au personnel et permet l'émergence de leaders au sein de la société.

Il peut parfois être nécessaire de recadrer certains.

Le management participatif ou le consensus modéré

Au sein d'une équipe, les avis peuvent être totalement opposés. Il est alors difficile d'arriver à prendre une décision qui plaît à tous.

Très souvent, la décision finale relèvera d'un consensus modéré et non d'un avis tranché, comme cela aurait pu l'être si un manager avait tranché, pour éviter de remettre en compte le système.

Le management participatif présente donc de nombreux avantages sans être la solution parfaite. Il est toutefois un des nouveaux modes de management très sollicités par les entreprises modernes. S'il permettra à des employés de s'affirmer et être bien plus productif, il ne sera pas la solution pour motiver les éternels "planqués" d'une entreprise.

Laissez un commentaire