6 conseils pour bien négocier une augmentation de salaire

Négocier augmentation de salaire

Dans le déroulement de votre carrière professionnelle, peut-être jugerez-vous à un moment que votre salaire n'est pas à la hauteur de votre travail. Il sera alors l'heure de négocier votre salaire. Mais comment faire ? Quand ? Combien demander ? Voici nos conseils pour revoir à la hausse votre rémunération.

Cela fait quelques temps que vous travaillez dans la même entreprise et que votre salaire n’a pas évolué. Vous aimeriez une reconnaissance financière pour votre travail. Cela se traduit par une envie d’obtenir un salaire plus important pour toutes les tâches que vous effectuez et le travail que vous fournissez au sein de votre entreprise. Cela est bien normal, tout salarié est en droit de demander un salaire plus élevé. Pour cela, il vous faudra négocier une augmentation de rémunération.

Pourtant, cela est loin d’être évident. Que vous entreteniez de bonnes relations avec vos supérieurs ou non, demander une augmentation de salaire n’est pas facile. Tout le monde n’est pas à l’aise avec cette idée. Il est vrai qu’en France particulièrement, parler d’argent n’est pas naturel. C’est pourquoi nous vous proposons 6 conseils pour bien négocier une augmentation.

Choisissez votre moment pour négocier une augmentation

L’entretien annuel est l’idéal. C’est un rendez-vous formel qui vise à analyser votre travail, vos compétences, et à voir notamment avec votre employeur ou votre manager, quels sont vos axes d’amélioration.

Si le rendez-vous se passe bien et que votre employeur est satisfait de votre travail et de votre implication, il sera alors opportun d’aborder le sujet de la rémunération. Si votre employeur a en effet passé du temps avec vous et que vous avez ensemble, abordé des aspects positifs qui concernent votre travail, il sera plus enclin à vous accorder une augmentation.

Vous pouvez également demander un autre rendez-vous, dans le courant de l’année. Quoi qu’il en soit, il faut éviter d’aborder cela de manière trop informelle afin d’établir des règles et des délais précis pour l’application de votre augmentation salariale.

Choisir le bon moment est primordial.

Préparez votre entretien à l'avance

Quel que soit l’entretien, il faut se préparer. Il ne vous viendrait pas à l’esprit de vous rendre à un entretien d’embauche sans vous être préparé un minimum ou, au moins, vous être renseigné sur l’entreprise en question.

Et bien, une bonne préparation est particulièrement recommandée pour réussir un entretien durant lequel vous souhaitez négocier une augmentation de salaire. Plus vous serez prêt à négocier votre augmentation, plus vous aurez de chances de l’obtenir. Pour cela, vous pouvez suivre les quelques pistes suivantes.

Soyez réaliste lors de la négociation

Lorsque vous souhaitez négocier votre salaire, il vous faut être réaliste quant à vos capacités et à votre valeur sur le marché et dans votre entreprise. Pour cela, il faut analyser votre salaire actuel et le comparer au marché du travail. Vous paraît-il plus bas que la moyenne des postes similaires disponibles sur des plateformes de recrutement ?

Vous pouvez également comparer votre salaire à celui de vos collègues. Certains d’entre eux sont plus anciens dans l’entreprise, d’autres plus jeunes… Essayez de voir en fonction des différents cas, s’il vous est possible de négocier une augmentation de salaire ou si votre salaire actuel semble plutôt cohérent par rapport à des collègues travaillant au même poste que vous.

Prenez en compte votre entreprise

Pour négocier une augmentation, il faut prendre en compte le type d’entreprise dans laquelle vous travaillez. En effet, certaines grosses entreprises ont des barèmes et ne pourront pas forcément vous apporter pleinement satisfaction. Mais si votre entreprise est importante et suffisamment souple, l’augmentation peut être acceptée plus facilement que dans des structures plus petites.

Pour les autres en effet, il n’est pas toujours évident ou possible d’augmenter le salaire de leurs employés comme elles le souhaiteraient.

Ne pensez pas à un montant précis

Il vaut mieux choisir une fourchette d’augmentation salariale et non pas un montant précis. Vous risquez plus facilement d’être déçu(e) si le montant n’est pas en accord avec vos ambitions.

Vous pouvez choisir un montant bas qui pourrait tout de même vous satisfaire, ainsi qu’un montant haut que vous aimeriez obtenir dans le meilleur des cas. Lors de l’entretien, attendez d’abord une éventuelle proposition de la part de votre supérieur avant d’annoncer cette fourchette.

Montrez votre valeur pour négocier l'augmentation de salaire

S’il vous est possible de calculer d’une façon ou d’une autre, votre implication dans le montant du chiffre d’affaires générés à la fin de l’année, il ne faut pas vous priver d’utiliser cet argument.

En effet, imaginons que vous êtes chargé(e) de la prospection sur un secteur précis. Au cours de l’année, vous avez permis à l’entreprise d’acquérir un certain nombre de clients qui ont dépensé un montant précis chez votre employeur. Vous pouvez alors établir un tableau qui mettra en avant tous les chiffres démontrant de votre valeur pour l’entreprise. Cela est un argument de poids lors d’une négociation d’augmentation salariale.

Enfin n'oubliez pas le dicton "qui ne tente rien n'a rien". Si vous attendez que votre entreprise vous propose d'elle même cette augmentation, vous risquez d'attendre un moment. Aussi, si vous pensez justifier celle-ci, alors lancez-vous en suivant ces conseils pour négocier une hausse de salaire.